Le ciel est radieux ; le froid soleil d’automne
Resplendit dans un jour limpide et lumineux ;
Entre les murs de pierre, les pas légers résonnent
Des visiteurs muets d’un éternel adieu

Car c’est le jour des morts et les fleurs prolifèrent,
Kyrielle de couleurs sur les tombes gelées,
Elles miment la vie au coeur du cimetière
Lorsque, mortes, les feuilles commencent de tomber.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>